Histoire de l’extraction du spath-fluor.

par Mémoire Mine

Si l’extraction, l’acheminement et la transformation du minerai de fer du massif du Canigó tient une place prépondérante au sein du musée, l’épisode plus douloureux de l’exploitation à ciel ouvert de la fluorite, plus communément désignée dans l’industrie sous le nom de spath-fluor, est également très largement évoqué.

Voici quelques éléments d’informations à connaître avant de venir visiter le musée.
🚧 C’est à l’occasion de travaux de reconnaissance pour le fer que fut découvert un important filon de fluorite au milieu des année 50 sur le site du Pla de Gante.
🏗 La Société Denain Anzain commença à exploiter de façon intensive ce minerai à partir de 1961 (au début de la fermeture progressive des mines de fer), jusqu’au début des années 90.
🇫🇷 Dans les années 80, le gisement d’Escaro était considéré comme l’un des plus importants d’Europe.
🧨L’extension de la zone d’exploitation à ciel ouvert eut pour conséquence l’expropriation des habitants du hameau d’Escaro-nord et la destruction de leurs maisons.

🚜 L’importance des volumes à déplacer a nécessité la mise en place de matériel lourd et l’utilisation de camions et bulldozer aux gabarits hors normes.

🚡 Le minerai était évacué jusqu’à l’usine de transformation d’Olette par un transporteur aérien de 1800 m de long.
🚛🚃 Le spath chimique produit par la société Comifluor était expédié par la route, ou par le rail, à l’usine de fabrication de produits fluorés de Salindres (Gard), appartenant au groupe Péchiney.
☢️ Transformé en acide fluorhydrique, le produit est utilisé pour la fabrication de fluorures d’aluminium, employés dans l’électrométallurgie de l’aluminium, de gaz compressible pour circuit de réfrigération, de gaz extincteurs d’incendie, propulseur d’aérosols, mousses de matière plastique, téflons, solvants divers et produits pharmaceutiques. Il est utilisé aussi comme poudre d’enrobage de baguettes de soudure à l’arc.
🏭 En 1985, le personnel était composé de 31 ouvriers et 8 employés, techniciens, agents de maitrise, ainsi que 42 personnes affectées à l’usine Comifluor d’Olette.

📌 Nous vous rappelons que le musée est ouvert ce samedi 19 et dimanche 20 octobre de 15h à 18h.

Photos © Collection particulière Claude Roland / Association Mémoire de la mine.