Les deux gares de Joncet.

par Mémoire Mine

C’est une image que nous n’avions encore jamais vue. Qui illustre de manière explicite l’épopée industrielle de l’exploitation des mines de fer du bassin du Canigó.
Cette photo provient du fabuleux fonds iconographique dont sont aujourd’hui dépositaires les Archives départementales de Haute-Garonne. Sobrement légendé « Les Pyrénées-Orientales. 583. Vallée de la Têt. Joncet près de Serdinya », ce cliché est issu de la colossale collection « Labouche frères », la fameuse entreprise toulousaine d’édition de cartes postales, réputée dans tout le Sud de la France entre 1900 et 1940.

Plus étonnamment, figure par ailleurs au dos de ce tirage papier de 9x14 cm la mention manuscrite suivante : « Les deux gares ». Rien d’autre. Pas même une date de prise de vue.
On peut néanmoins affirmer que cette photo a été prise au moment de la construction de la ligne du chemin de fer Villefranche-Mont-Louis puisqu’on y devine des travaux en cours. La gare de Joncet est en outre encore à l’état de chantier. Elle sera mise en service le 18 juillet 1910.
Aucun doute également sur la nature du second bâtiment. Puisqu’il s’agit de la station d’arrivée du transporteur aérien convoyant le minerai de fer de la Société minière franco africaine, concessionnaire à l’époque des mines d’Escaro et de Vernet-les-Bains. Un sacré ouvrage qui témoigne de l’importance que revêtait l’exploitation du minerai de fer en Conflent à la veille de la Première Guerre mondiale.

Excellente journée à toutes et à tous et à bientôt à Escaro.

Photo © Fonds iconographique Labouche frères / Archives départementales de Haute-Garonne.