Ah : les "sixties" à Escaro !!!

par Mémoire Mine

Ah : les "sixties" à Escaro !!! Elles n’étaient pas tristes les soirées d’été au cœur du bassin minier du massif du Canigó. Boums improvisées, rocks endiablés et slows collés-serrés…
Belle lurette, aujourd’hui, que Daniel Aspe a troqué son jean "patte d’eph" contre un pantalon de rando en toile kaki. Plus pratique, il est vrai, pour aller taquiner les truites de Nyer ou débusquer les morilles d’Aytua. N’empêche ! "Souvenirs-souvenirs" version Johnny :

« Pendant les vacance d’été, nous avions l’habitude, à partir de 14 ans, de nous retrouver le samedi soir dans le préau de l’école, l’actuel gite-étape La Tobada ».
Après le dîner, tandis que les parents prenaient le frais ou allaient arroser les champs de pommiers, les ados d’Escaro, eux, déboulaient, "compil" de 45 tours sous le bras, sur la piste de danse sommairement aménagée. « Le tourne-disque et l’ampli appartenaient à la coopé », se rappelle Daniel.
Sur cette photo retrouvée dans un vieux classeur oublié « on y voit Jean Galindo et Claude Giberti, Francine Moné et Alain Margail, ainsi que Maurice Galindo de dos ». Confidence : Bernard Planas, l’un des préposés au Teppaz, adorait passer en boucle la version "Be bop a lula" d’Edith Mitchel et de ses Chaussettes noires.
Pas triste, on vous dit !!!

Photo © Collection familiale Daniel Aspe / Association Mémoire de la mine.