L’emploi des mineurs d’Escaro pendant les périodes de chômage.

par Mémoire Mine

Nous l’avions déjà évoqué à maintes reprises dans de précédentes notes.
L’exploitation des mines de fer du massif du Canigó fut, par le passé, souvent tributaire des aléas économiques et climatiques. De fait, les mineurs d’Escaro n’avaient pas toujours la possibilité de vivre de leur métier tout au long de l’année.

En période de chômage technique certains d’entre-eux étaient alors employés par les communes du Conflent à la réalisation de coupes de bois, la création de réseaux d’assainissement, la construction de ponts et l’entretien de chemins ou le renforcement des routes. En témoigne cet exceptionnel document où l’on voit les mineurs affairés à charrier des blocs de pierres lors de l’élargissement de la route entre Py et Mantet.

Excellente journée à toutes et tous et à bientôt à Escaro.

Photo © Collection familiale Daniel Aspe / Association Mémoire de la mine.