Retrouvé 50 ans après ......

par Jean-Luc BOBIN, Mémoire Mine

Plus d’un demi-siècle après la fermeture des dernières mines de fer d’Escaro-Aytua, subsistent toujours autour des anciennes concessions quelques traces d’objets hétéroclites hérités de ce glorieux passé industriel. Certes, la nature ayant horreur du vide, la végétation dissimule généralement au regard ces vestiges d’un autre temps. Mais, çà et là : murs de bâtiments éventrés, pylônes de câbles aériens désossés, entrées de galeries éboulées et wagonnets rouillés, parsèment encore le territoire de la commune. Comme autant de témoignages remémorant cette époque relative à la grande saga des mineurs-paysans du massif du Canigó. Plus rares sont néanmoins les objets plus intimes des mineurs à joncher le sol. Lampes et casques constituent de fait des trouvailles éminemment émouvantes lorsqu’on parvient à les exhumer d’un tapis de mousse ou d’un buisson de ronces.

C’est la découverte qu’à faite tout récemment Yann Durand à la faveur d’une randonnée dans le secteur du Pla de Gante. Ce jour-là, il explorait l’un des ses coins à champignons de prédilection. Masqué par une souche, gisait ce casque baignant dans son "jus". Patiné par le temps, il attendait son heure. De finir ses jours au musée de la mine plutôt que de disparaître à tout jamais dans l’anonymat le plus total. Merci à Yann d’avoir fait don de ce casque à l’Association mémoire de la mine. Il trônera désormais aux côtés de ses glorieux aînés exposés dans l’une des vitrines du musée.

Nous vous rappelons qu’en raison de la crise sanitaire liée au Covid, le musée n’est pas en mesure d’ouvrir en juin. Nous mettons néanmoins tout en œuvre pour qu’il puisse l’être certains week-ends prolongés de l’été.
Excellent week-end à toutes et à tous et à bientôt à Escaro.

Photo © Jean-Luc Bobin / Association Mémoire de la mine.