Pour que re-vive l’épicerie de la Mine !

par Mémoire Mine

Avec le Café du Midi et la Coopé, l’épicerie d’Yvonne constituait l’un des pôles d’attractivité les plus prisés d’Escaro à l’époque de l’exploitation des mines.
On y trouvait de tout chez Yvonne ! Du paquet de tabac gris au nécessaire à couture, en passant par les boîtes de sardines et les espadrilles, Yvonne avait toujours ce dont vous aviez besoin, quelque part rangé dans un tiroir ou disposé sur un coin d’étagère.


Située dans la partie haute du village menacée par l’exploitation de la carrière de spath fluor, la bâtisse semblait vouée à la destruction comme beaucoup d’autres maisons du quartier du Grall. Il n’en a fort heureusement rien été !
Aujourd’hui, l’épicerie d’Yvonne est sur le point de retrouver une seconde jeunesse. Sous l’impulsion de l’association Mémoire de la mine, épaulée dans son projet par la municipalité d’Escaro, le bâtiment a été restauré avec le concours de l’entreprise d’insertion El Mener. L’idée étant de reconstituer, avec des objets de la vie quotidienne offerts par les habitants du village, cette maison-épicerie de mineurs.


Pour des raisons de sécurité, il ne sera pas possible d’y pénétrer. Mais de larges baies vitrées permettront, une fois son aménagement terminé, de voir à quoi ressemblait l’épicerie d’Yvonne, lorsque toutes les familles de mineurs d’Escaro venaient y faire leurs emplettes…
Photos © Jean-Luc Bobin / Association Mémoire de la mine.