Déclarations d’accidents !

par Jean-Luc BOBIN

🚑 Focus aujourd’hui sur les accidents du travail dans les mines. Le dépouillement de trois registres de la Société des Mines de la Têt entre 1940 et 1957 nous fournissent de nombreuses et précieuses précisions.

📝 Chaque accident mentionné figure dans un tableau qui présente, date, heure, lieu de l’accident, identifié et âge de la victime, nom du ou des témoins, blessures observées, copie du certificat médical éventuellement, nombre de jours d’incapacité, date de reprise du travail, indemnités versées pour allocation ou encore frais de transports.

✏️ On note que la fréquence des blessures est importante. Tous les deux ou trois jours en moyenne. Mais les accidents sont dans la plupart des cas plutôt bénins.
💊 On relève à titre d’exemples : des "corps étrangers" dans l’oeil, des chutes de minerai sur un pied ou une main, des doigts coincés entre un wagon et la paroi d’une galerie, des tours de reins en déplaçant ou en vidant un wagon, les brûlures avec les lampes à carbure, des intoxications avec le gaz dégagé par la dynamite lors du tir (l’ouvrier parfois perd conscience et tombe), des blessures dues à la rupture du tuyau d’arrivée d’air comprimé, des blessures thoraciques en manipulant un marteau perforateur, des entorses et foulures (poignets, chevilles, genoux), des blessures quand un outil (burin) se brise, des chutes d’une échelle, des doigts coincés entre les piles du boisage, des blessures aux épaules et aux bras après avoir remis sur rail un wagon déraillé, des chutes de bicyclette (ou de mobylette après 1952) sur le trajet domicile-travail.

🏥 Les accidents mortels sont fort heureusement assez rares. Ils ont généralement lieu lors d’éboulement dans les galeries ou les trémies. On n’en relève que deux dans la période précitée : le décès suite à ses blessures de Julien Cormier en 1940 et celui de Zerimech en 1952. Eboulement au cours duquel Angel Pennachio, blessé, s’en tire avec des contusions et un traumatisme.

💉 Lors de votre visite, vous remarquerez sur une table médicale, un nécessaire de secours aux premiers soins datant de cette époque.
📌 Nous vous rappelons que le musée est ouvert tous les après-midi (de 15h à 18h) sauf le jeudi.
✋🏻 Bonne semaine à toutes et à tous et à très bientôt à Escaro.

📸 © Jean-Luc Bobin / Association Mémoire de la mine.